Pages

jeudi 10 mai 2012

Lucille quand tu t'approches de moi...

J'ai fredonné tantôt avec ma guitare:
Lucille quand tu t'approches de moi
La chaleur de ton coeur
Me fait sécher les dents
Et je me mets du...

Lipsil quand tu regardes vers moi
L'éclat de ta beauté
Me donne de l'eczéma
Et je m'étends tout...

Plein d'huile quand tu t'approches de moi
Que se passe-t-il, Lucille

Que se passe-t-il, Lucille
Que se passe-t-il

Lucille quand tu regardes vers moi
Les couteaux de tes yeux
Me percent l'estomac
Et je vomis de...

La bile quand tu t'approches de moi
Les flammes de ton aura
Me font fondre les bras
Et tu me brûles...

Les cils, quand tu regardes vers moi
Que se passe-t-il, Lucille

Non Lucille ce n'est pas de la pâte à dent
C'est du beurre et c'est un peu moins nettoyant
Non Lucille tu te trompes de lubrifiant
L'huile à moteur c'est un peu trop salissant

Que se passe t-il ? Lucille
Que se passe t-il ? Lucille
Que se passe t-il, Lu-cille
Que se passe t-il, Lu-Cil-il-il-ilLucille 
  
Je ne sais pas pourquoi! Oui, oui, Les Trois Accords, pour la détente. Et puis j'ai supprimé la dernière entrée du blog par lassitude de voir venir les trolls qui doivent avoir lancé des  twitts ou quelques trucs du genre à mes trousses. J'en retiens que les hauteurs, il ne faut pas toucher. Zont des droits, OK! Et puis, j'ai décidé que ceux qui m'insultent ne seront pas publiés dans mes pages.

Car, je vais redire cette évidence, l'huile à moteur, c'est salissant!

10 commentaires:

Alexandre a dit…

Et pour toutes ces personnes qui ne vous ont pas insulté, mais qui n'étaient simplement pas en accord avec votre point de vue et qui voulaient le partager?
Vous ne parliez pas de ces puissants qui décidaient pour les autres ce qui devait être et ce qui ne le devait pas? Et que d'après vous, c'était absurde de ne pas laisser ça dans le passé? Eh bien je crois que vous avez fait pareil. Vous gardez les commentaires qui vous plaisent, mais vous rejettez les autres qui ne sont pas assez bien pour vous. Félicitations! Une autre personne qui ne prêche pas par l'exemple! Les mots sont faciles à manipuler... mais ce sont les actions qui définissent votre vraie personnalité!

Dany Leclair a dit…

Vous ne publierez peut-être pas, mais je trouve ça plutôt facile d'effacer un commentaire qui suscitait une discussion.
Il me semble que les propos que j'ai lus n'étaient pas injurieux, à tout le moins les miens ne l'étaient pas. De plus, vous aurez remarqué que tous étaient signés de nos noms, et que personne ne s'est réfugié sous le couvert de l'anonymat.
la rétribution des écrivains est mal connu du grand public et c'est sûr que quand on colporte des faussetés à ce sujet les auteurs montent aux barricades.
Vous devez connaître, en tant que prof on subit le même genre de mépris quand la population nous envie nos deux mois de vacances et trouve que nous ne travaillons pas beaucoup.

Que tout le monde soit d'accord sur un sujet, c'est impossible.
Mais bon, vous êtes chez-vous, c'est votre blogue et je respecte votre décision.

J'espère à tout le moins que notre réaction vous aura fait comprendre que les écrivains québécois sont peut-être une richesse collective, mais qu'eux, par contre, vivent plutôt humblement de ce métier.

Laila a dit…

Cela prend du courage d'avoir une opinion. Je comprends que vous en manquiez....

Écrire est un travail, pas un passetemps. Enseigner doit être une passion de partager notre savoir. Merci de bien vérifier vos connaissances avant de les distribuer aux enfants. Un cours de Français pourrait aussi vous aider.

Jonathan Livingston a dit…

C'est fou les gens qui se croient compétents et tout savoir, et qui disent à un prof de français de suivre des cours de français et qui font en le disant des erreurs évidentes. Je suis désolé, mais il est un peu difficile de distribuer des connaissances et plus aisé de les transmettre!

Celle de hier, en faisait une plus énorme, après m'avoir fait la même remarque, et me laisse une faute grossière d'homophones (a/à) immédiatement après avoir fermé sa parenthèse.

A ses zélés, il faudrait peut-être rappeler qu'un blogue personnel a justement une dimension personnelle et se fait la plupart du temps pour des besoins d'expression de cette nature sans prétention.

Quant au courage, je n'en manque habituellement pas. Ce qui me fait défaut en ce moment par contre, c'est du temps, de l'énergie et, de ce temps-ci, de l'humour et de la tolérance à l'insulte (et croyez-moi, pour être prof au secondaire, il faut être capable d'en prendre), en cette fin d'année pour répondre à l'assaut d'une association d'auteurs qui ont peut-être une meilleure position pour gérer leur temps que moi.

Et oui, je suis désolé pour les gens qui savent discuter sans balancer des attaques personnelles. Mais bon, ce n'est pas comme si vous n'aviez pas d'autres tribunes chers auteurs. J'ai compris que vous défendez chèrement votre steak. Et que je vais faire comme beaucoup de collègues à faire mes petites affaires pour arriver à mes objectifs d'éducation avec mes élèves sans me ruiner la santé parce que mille groupes d'intérêts voudraient avoir de quoi croquer dans la pomme du budget de l'éducation. On a déjà le MELS, nos directions, les parents, les jeunes pas élevés de nos groupes et à tenir notre rôle avec le sourire et l'enthousiasme autant que possible à chaque instant.

Anonyme a dit…

Simplement vous dire que je trouve le tout très décevant de la part de certains.

Il faut avoir eu affaire à ces examens du Ministère pour comprendre l'importance et la difficulté à y préparer nos élèves.

L'histoire, si je ne m'abuse, n'est pas de voler le travail des auteurs en distribuant le tout sans questionnement. L'histoire est que le MELS fournit des extraits de livres existants, au lieu de payer un auteur pour un nouveau texte que les enseignants pourront réutiliser dans le futur.

Je n'ai pas eu l'occasion de lire ces fameux commentaires... Et je m'en fous un peu.

Je trouve seulement dommage que certaines personnes ressentent le besoin de toujours absolument faire passer LEUR message au lieu de discuter, le tout sous le couvert de l'idée que "si je parle, je dialogue", que "si j'en discute, cela ne veut pas nécesairement dire que j'ai raison, mais lisez comme j'ai raison"...

Mr Livingston, sachez que je suis d'accord avec vous, tout simplement.

la marâtre

Le professeur masqué a dit…

Prof Solitaire: c'est savoureux cette intervenante qui t'invite à suivre des cours de Français (sic) alors qu'elle ne maitrise pas l'utilisation de la majuscule.

Peut-on rester au niveau des idées?

Jonathan Livingston a dit…

Salut Professeur Masqué, juste faire remarquer que tu sembles confondre Prof solitaire et moi, enfin mon pseudo de plume!

Le professeur masqué a dit…

Ouaip, je suis fatigué ce matin. Ne le prends personnel. Maudit rhume qui ne passe pas.

Laila a dit…

Professeur masqué : Trouvez-vous aussi savoureuses les erreurs de votre ami? Ce qui est dommage, c'est votre manque de transparence.

Jonathan Livingston a dit…

PM: Je ne le prends pas personnel, l'erreur est humaine! On en sait quelque chose. :)

C'est d'ailleurs pour cette raison que certains font relire plusieurs fois leur manuscrit.